Les altérations du climat et la raréfaction de certaines ressources ces dernières années ont permis de prendre conscience de la fragilité de notre planète, et ont impliqué des prises de décisions politiques importantes :

  • la volonté de réduire de façon drastique les émissions de gaz à effet de serre.
  • l’arrêt de la production d’électricité d’origine nucléaire dans certains pays

Ces choix impliquent impliquent – notamment – de revoir le mix énergétique en incluant :

  • une production décentralisée intermittente (énergies solaire, éolienne…) de plus en plus importante ;
  • la limitation des transports émetteurs de CO2 au profit de circulations plus « propres » comme les véhicules électriques (sur batterie rechargeable). Leur arrivée sur le marché va impliquer des besoins en électricité bien supérieurs aux moyens de production actuels si les chargements ne sont pas correctement répartis dans la journée ;
  • des réductions et une meilleure répartition de la consommation d’électricité dans la journée pour limiter les pics des périodes de pointe, pics synonymes d’émissions plus importantes de CO2 du fait des moyens de production utilisés à ces moments-là ;
  • l’utilisation de système de stockage massifs ou individuels à base de batteries.

Les fournisseurs d’électricité proposent depuis longtemps aux industriels des possibilités d’effacements dont l’exploitation va être de plus en plus cruciale pour l’équilibre offre-demande, ces possibilités seront bientôt complétées par des offres tarifaires de plus en plus dépendantes des prévisions de consommation.

En application des directives européennes, les offres de flexibilité (contractualisation de possibilités d’effacement, voire à l’inverse de consommation pour garantir un équilibre dans certains cas) s’élargissent et s’ouvrent à un public plus large, pouvant idéalement aller jusqu’aux particuliers. Des agrégateurs commencent à proposer dans le même temps le regroupement de telles offres à un niveau plus pertinent pour la conduite de réseau.

Pour en savoir plus
contactez-nous
Nom / Prénom
Société
Coordonnées
*
Votre message
*

* Champs obligatoires

Par ailleurs, la règlementation évolue

  • nouvelle organisation des marchés de l’électricité (loi NOME en France)
  • quotas en achat d’énergie d’origine nucléaire (ARENH).

Tout ceci complique la gestion économique de la consommation énergétique et de la planification de production tout en ouvrant de nouvelles opportunités de gains financiers pour les industriels.

Après le réseau télécom, le réseau électrique est en train de vivre une véritable révolution qui impacte producteurs, transporteurs, et consommateurs d’énergie, pour aboutir au « smart grid », réseau intelligent. En effet :

  • des acteurs, en premier lieu producteurs de renouvelable, s’insèrent au cœur du réseau (panneaux photovoltaïques) ;
  • les véhicules électriques vont redessiner la consommation ;
  • on s’éloigne de plus en plus du schéma direct Producteurs – Transporteurs – Consommateurs.

EURODECISION aide ses clients à faire face à ces nouveaux défis et à en tirer le meilleur parti.

Télécharger la plaquette « Energie : les mathématiques décisionnelles et l’IA pour répondre aux nouveaux défis »