Petit retour sur le parcours de LP-Pronos, mon algorithme de pronostics pour la Coupe du Monde 2018 :

La deuxième phase avec les matchs à élimination directe a été plus difficile à prévoir :

  • En effet, l’algorithme se base en partie sur les statistiques de matchs des Coupes du Monde passées et, malheureusement, la taille de l’échantillon était trop faible.
  • La seconde explication tient au fait que ces matchs sont plus serrés, avec par conséquent des cotes proches. Sur MonPetitProno.com, cela se traduit par un nombre de points à gagner plus faible par match. Ainsi, autant sur la première phase de cette Coupe du Monde, il était important de trouver les matchs avec un résultat surprenant (rappelez vous la défaite de l’Allemagne contre le Mexique ou le match nul du Brésil contre la Suisse), autant pour cette deuxième phase, il fallait plutôt obtenir un maximum de bons résultats 1N2, ce que LP-Pronos n’a pas su faire.

Dans ce sprint final, LP-Pronos n’a donc remporté que 130 points, pendant que mon collègue Guillaume faisait une remontée magnifique avec 378 points. A cela s’ajoutent 65 pts pour avoir bien pronostiqué le vainqueur.

LP-Pronos a ainsi fini à la 2nde place du classement d’EURODECISION, battu par un humain mais devant 21 collègues frustrés de s’être faits devancer par un algorithme !

Pour en savoir plus
contactez-nous
Nom / Prénom
Société
Coordonnées
*
Votre message
*

* Champs obligatoires